Lésion de la moelle épinière: définition

Qu'est-ce que la moelle épinière ?

prolongement du cerveau

La moelle épinière est le prolongement du cerveau à travers la colonne vertébrale et elle permet la circulation de tous les messages nerveux entre le cerveau et le reste du corps

réflexes

Cordonner certains réflexes (par exemple lorsque l'on retire sa main d'une plaque de cuisson brûlante, directement sans passage de l'information nerveuse au cerveau)​

transmission motrice

Transmettre les informations motrices vers les muscles. Elle est formée de fibres nerveuses qui relaient les informations sensorielles ou motrices, ainsi que de neurones propres à la moelle épinière

transmission sensorielle

Transmettre les informations sensorielles vers le cerveau

Anatomie de la moelle épinière

La moelle épinière fait partie du Système Nerveux Central. Elle se compose de 24 vertèbres (plus 9 vertèbres sacro-coccygiennes soudées): 7 vertèbres cervicales C1-C7; 12 thoraciques T1-T12; 5 lombaires L1-L5​

A la moelle épinière sont reliés les nerfs spinaux. Ils sont responsables de la motricité et de la sensibilité des membres, des sphincters et du périnée. Chaque nerf spinal est formé par la réunion de deux racines rachidiennes, l’une dorsale sensitive et l’autre ventrale motrice.​

Ces nerfs spinaux transmettent l’information à partir des différents niveaux de la moelle épinière en fonction de leur position dans la colonne vertébrale :

8 nerfs cervicaux (C1 à C8)
Ces nerfs situés dans le cou assurent la mobilité et la sensibilité des membres supérieurs, du cou, de la partie supérieure du thorax et du diaphragme.

12 nerfs thoraciques (T1 à T12)
Ces nerfs situés sur la partie supérieure du dos assurent la mobilité et la sensibilité du tronc et de l’abdomen.

5 nerfs lombaires (L1à L5) + 5 segments sacrés (S1-S5)
Situés dans la partie inférieure du dos, ces nerfs assurent la mobilité et la sensibilité des membres inférieurs ainsi que le fonctionnement de la vessie, des intestins et des organes sexuels.

Lésion de la moelle épinière: explications

La lésion de la moelle épinière, ou « lésion médullaire » peut avoir de multiples causes: accidents de la vie ou maladie peuvent être responsables de ces lésions.

Une lésion de la moelle épinière peut causer une paraplégie (paralysie des membres inférieurs) ou une tétraplégie (paralysie des membres inférieurs et supérieurs) entraînant des pertes sensitives et motrices mais aussi des troubles génito-sphinctériens. Les messages que le cerveau souhaite transmettre aux fonctions motrices et sensitives ne passent plus, ou passent mal.

Prenons l’exemple d’une autoroute: si celle-ci est bombardée, un cratère se forme et empêche la circulation des véhicules dans les deux sens. Se créer alors un bouchon ou un fort ralentissement.

 

 

Nous avons toujours cru qu’il était possible de réparer cette voie de circulation en fabriquant un pont permettant de refaire circuler les véhicules: que les informations entre le cerveau et le reste du corps circulent de nouveau

Cette lésion entraîne une perte plus ou moins importante de la mobilité ou de la sensibilité.
En fonction du niveau neurologique de l’atteinte de la moelle épinière et de l’étendue de la lésion, différentes fonctions seront affectées.
Il existe deux types de lésions de la moelle épinière : les lésions complètes et les lésions incomplètes.
Dans le cas d’une lésion complète, la paralysie touche toute la partie du corps située au-dessous de la lésion.
Dans le cas d’une lésion incomplète une partie seulement de la moelle épinière est endommagée. Dans ce cas, une partie de la mobilité ou de la sensibilité peut être conservée.

Troubles associés

– Douleurs.
– Troubles sphinctériens, vésicaux et intestinaux.
– Troubles génitaux-sexuels.
– Troubles respiratoires.
– Raideur nommée spasticité qui provoque des douleurs.
– Dans certains cas, une disparition totale de la tonicité qui est à l’origine d’une importante fonte musculaire et d’autres troubles associés.
– En cas de lésion cervicale et dorsale haute : les personnes atteintes souffrent d’hypothermie dans un environnement froid, car leur organisme n’est pas en mesure de transmettre au cerveau le signal du refroidissement du corps. La forte chaleur est également mal supportée car les blessés médullaires ne transpirent pas en dessous du niveau de la lésion, ce qui empêche le corps de se refroidir correctement.

La science évolue de jour en jour : il y a plus de 10 ans, nous pensions qu’il était impossible de réparer une lésion de la moelle épinière en estimant que les neurones ne pouvaient plus repousser après avoir été sectionnés. Hors, nous avons prouvé qu’il en était autrement. Le corps humain est une merveille !