Nos projets

Testimonials

Nos projets à court-terme: année 2022

Essai pré-clinique sur lésion aigüe

Objectif :« Appliquer la graisse activée et de l’EPO sur une lésion phase aigüe chez le rat»

Un essai clinique phase aigüe (dans les 1ères heures après lésions) chez le rat est en cours à l’Université d’Aix/Marseille par le professeur Decherchi auprès de 120 rats.

Les résultats sont dès lors très encourageants et seront officialisés et communiqués après la clôture finale de l’essai.

Ce projet a été initié par la docteure Stéphana Carelli et l’association Neurogel en marche.
L’étude sera réalisée par l’équipe du professeur Patrick Decherchi et du docteur Tanguy Marqueste (membre de notre conseil scientifique).

Perspectives cliniques

Ce projet pourrait être réalisé en France.
Ce type d'étude clinique sur l'homme passe par une autorisation clinique et l’accompagnement d'un CRO (Clinical research organization).

Le but dans ce programme de recherche est d'inclure la thérapie, le protocole opératoire, les consentements éclairés, les autorisations cliniques, les critères d’inclusion des patients, la physiothérapie et le suivi des patients.

Le coût moyen d’un CRO est de 300 000 euros.

Une étude sur 25 patients constituerait une bonne base de donnée.

En estimant que les frais de cette chirurgie reviendrait au promoteur, nous savons que cette
chirurgie a un coût moyen de 12 000 euros.

Le coût total avec les hospitalisations mais hors rééducation pourrait avoisiner les 300 000 euros.

Avec un total de 600 000 euros cette étude pourrait démarrer après nos résultats sur le rat en
tenant compte que la réhabilitation fonctionnelle serait alors réalisée en France ou à l’étranger (Centro Giusti Florence, Step by Step Barcelone, etc.) mais dans ce dernier cas, à la charge des
patients.

La mise en place pourrait démarrer début 2022.

Essai pré-clinique sur lésion chronique

Objectif :« Appliquer la graisse activée et de l’EPO sur une lésion phase chronique chez le rat»

Un essai clinique phase chronique chez le rat devrait débuter durant l’été 2022. 

Perspectives cliniques

A ce stade, cela reste un projet à long terme, sauf moyens exceptionnels.
Cependant ce projet ambitieux reste possible avec la mobilisation des personnes paralysées.
En estimant un coût de 4 à 5 millions d’euros, cela représenterait 5000 personnes paralysées qui
réuniraient 1000 euros, ce qui en somme n’est pas impossible ! A vous de jouer, Inscrivez-vous !

Essai clinique phase 1 BIS au centre international de Kunming sur lésion chronique

Ce projet est toujours d’actualité si nous réussissons à récolter les fonds nécessaires, ce qui n’est pas le cas actuellement. 

Nos perspectives cliniques à long terme

La graisse activée et les cellules souches dérivées de la graisse activée ouvrent une nouvelle ère de la médecine régénérative basée sur l’épigénétique par mécanotransduction, un ensemble de forces et de contraintes physiques modifiant l’environnement tissulaire et cellulaire.

La grappe technologique concerne principalement deux domaines d’application

Les atteintes du derme

● Sclérodermie
● Brûlures
● Escarres
● Chirurgie esthétique

Les atteintes du système nerveux central

● Lésion de la moelle épinière chronique ou aiguë
● Myélite
● Maladie de Parkinson
●Sclérose latérale amyotrophique
● Myopathie de Duchenne
● Tumeur du SNC
● Lésion de la moelle épinière chronique ou aiguë
● Myélite
● Maladie de Parkinson
● Sclérose latérale amyotrophique
● Myopathie de Duchenne
● Tumeur du SNC

Perspectives d’études pré-cliniques:

Ce projet a été initié par la docteure Stéphana Carelli et l’association Neurogel en Marche.
Une première étude (non publiée) avait déjà permis de montrer l’efficacité des cellules souches
dérivées de la graisse activée pour la maladie de Parkinson chez la souris.

La docteur Stéphana Carelli a développé, après 9 années d’études, une nouvelle « niche » de croissance
cellulaire n’utilisant aucun élément biologique ou d’actifs pour la croissance cellulaire évitant tout
phénomène de croissance tumoral.

Une publication majeure cofinancée par Neurogel en Marche sur cette nouvelle méthode de culture
cellulaire nous permet aujourd’hui d’envisager une nouvelle étude, mais aussi les études sur le SLA ou La
Myopathie.

Cette étude sur la maladie de Parkinson sur la souris avec injection des cellules dans le striatum a
été chiffrée pour un montant de 27212 euros.

Ce projet a été initié en collaboration avec la docteure Stephana Carelli.
Nous devons présenter au Pharmacien et docteur en sciences, Serge Braun, directeur scientifique de
l'Association française contre les myopathies (AFM)-Téléthon, un projet combinant les cellules souches
dérivées de la graisse activée et érythropoïétine dans un modèle canin.

Nous venons de résumer l’objectif et le protocole de ces travaux et allons déposer un dossier.

Dans cet appel à projet, s’il est accepté, le financement viendra de l’association AFM-Téléthon.

Nous allons déposer un dossier pour 2021 toujours en combinant les cellules souches dérivées de la
graisse activée et érythropoïétine dans un modèle murin.

Dans cet appel à projet, s’il est accepté le financement viendra de l’association ARSLA.

Pour télécharger le devis de l’étude préclinique de la maladie de parkinson, cliquez ici.

Soutenez nos projets

Participez à révolutionner le monde de la paralysie & à transformer des vies

contact@neurogelenmarche.org

Les atteintes du derme